Créer un site internet

Laurent Fabius, ministre de l’industrie et de la recherche, 1983-1984

Né le 20 août 1946 à Paris, Laurent Fabius est un homme politique français, membre du Parti socialiste

Ancien élève de l'école normale supérieure, agrégé de lettres modernes, ancien élève de l'institut d'études politiques de Paris, M. Laurent Fabius devient auditeur au Conseil d'État en 1973, puis maître des requêtes en 1981 à sa sortie de l'École nationale d'administration (promotion François Rabelais).

Membre du Parti socialiste depuis 1974, Laurent Fabius devient porte-parole de François Mitterrand alors premier secrétaire du Parti socialiste.

Il est élu député de la 4e circonscription de Seine-Maritime en 1978. Il est réélu à ce poste huit fois de suite depuis sa première nomination.

En 1981, à la suite de la victoire de François Mitterrand à la présidence de la République, Laurent Fabius est nommé ministre délégué au Budget.

À partir de mars 1983, il est nommé ministre de l’industrie et de la recherche.

En avril de cette année, le président Mitterrand annonce la création d’un grand ministère de la modernisation — en associant au ministère de l'industrie et de la recherche les missions de modernisation industrielle et redéploiement industriel — qui « rassemble dans ses mains, sous l'autorité du Premier ministre, des pouvoirs exceptionnels qui lui permettront de mettre en œuvre le plan de restructuration sous tous ses aspects ». Le poste est d'autant plus important qu'à l'époque, les plus importantes entreprises industrielles étaient dans le giron de l’Etat. Deux anciens membres du cabinet de Fabius Louis Schweitzer et Serge Weinberg , font ensuite carrière dans le monde de l'entreprise.

Lui succédera

À 37 ans, il devient Premier ministre en 1983 et c’est Édith Cresson qui lui succédera en tant que ministre du redéploiement industriel et du commerce extérieur.

Il devient président de l’Assemblée nationale en 1988. Parallèlement, il exerce de nombreux mandats locaux tels que maire de Grand-Quevilly de 1995 à 2000, président de l’agglomération de Rouen de 1989 à 1995. Il est nommé ministre des affaires étrangères en mai 2012.

Depuis le 8 mars 2016, il est Président du Conseil constitutionnel.