Roselyne Bachelot-Narquin, ministre de l’écologie et du développement durable, 2002-2004

 

Sources Archives nationales

 

Roselyne Bachelot est appelée au gouvernement après la victoire de Jacques Chirac en 2002 par Jean-Pierre Raffarin comme ministre de l'Écologie et du Développement durable. Une secrétaire d’État au Développement durable lui est adjointe, Tokia Saïfi.

 

Le ministère de Roselyne Bachelot est marqué par la préparation de la Charte de l'environnement. Parmi les textes marquants, l'adoption de la loi de prévention des risques technologiques et naturels du 31 juillet 2003 et du plan national de prévention des inondations, ainsi que le plan national Santé Environnement, sont des réalisations portées par le cabinet de Roselyne Bachelot.

 

Le 31 mars 2004, à l’occasion du remaniement du gouvernement Raffarin, Serge Lepeltier succède à Roselyne Bachelot.

 

Sources Archives nationales

 

 

Répertoire d’archives détaillé : Cabinet de Roselyne Bachelot-Narquin : patrimoine naturel et la biodiversité, 1997-2004

Fonds d'archives du cabinet Roselyne Bachelot-Narquin versé aux Archives nationales. Il concerne le patrimoine naturel et la biodiversité, les sites Natura 2000, le paysage, l'introduction de l’ours.

Répertoire d’archives détaillé : Cabinet Roselyne Bachelot-Narquin : la Charte de l’environnement, 1996-2005

Fonds d'archives du cabinet Roselyne Bachelot-Narquin versé aux Archives nationales. Il concerne la Charte de l’environnement.

Répertoire d’archives détaillé : cabinet Bachelot-Narquin : directeurs de cabinet et conseillers techniques, 2001-2004

Fonds d'archives du cabinet Roselyne Bachelot-Narquin versé aux Archives nationales. Il concerne les déplacements et entretiens de la ministre, le budget, le service public de l’environnement et le bruit, l’agriculture durable, les forêts et l’eau,l’urbanisme et les transports, la faune, l’énergie et le climat, la mer