Nelly Olin, ministre de l’écologie et du développement durable, 2005-2007

Nelly Olin est une femme politique française née le 23 mars 1941 à Paris et morte à Meulan-en-Yvelines le 26 octobre 2017.

Elle est diplômée de l’École nationale de commerce et débute sa vie politique en juin 1995, lors de son élection à la mairie de Garges-lès-Gonesse.

Trois mois plus tard, elle est élue sénatrice du Val-d’Oise, sous l'égide de l’Union pour un mouvement populaire (UMP).

Elle intègre par la suite successivement les gouvernements de Jean-Pierre Raffarin et de Dominique de Villepin en tant que ministre de la lutte contre la précarité et l'exclusion du 31 mars 2004 au 31 mai 2005 et de ministre de l'écologie et du Développement durable du 31 mai 2005 au 15 mai 2007.

En tant que ministre de l’écologie, elle souhaite que la France « joue pleinement le rôle de moteur qui devrait être le sien au niveau international ». Son action concernera ainsi « le changement climatique, la disparition des espèces, le transport des substances dangereuses ou encore les pluies acides ».

Nelly Olin souhaite aussi que le gouvernement soit « exemplaire dans l'application du protocole de Kyoto » et que « l'ensemble des ministères s'engage dans une politique volontariste en matière d'écologie et de développement durable ».

Elle demande aux citoyens de « s'engager pour le réchauffement climatique, la réduction des émissions de gaz à effet de serre, la réduction de la production de déchets, la collecte sélective et le tri, la préservation de la biodiversité, la qualité de l'eau, la protection du littoral, le développement de modes de transports alternatifs, le bruit... ».

Lors de son discours d’investiture la ministre a par ailleurs rappelé que la production de déchets était en constante augmentation et a souhaité que sur le modèle de la campagne de sensibilisation « Faisons vite ça chauffe », une campagne de sensibilisation à la réduction de la production des déchets soit lancée très rapidement.

Le 13 juillet 2007, Nelly Olin démissionne de son poste de premier adjointe au maire de la commune de Garges-lès-Gonesse et annoncera en octobre de la même année sa volonté de quitter la vie politique française.