Répertoire d’archives détaillé : IFREMER : Fonds du Département des ressources aquacoles, 1976-2005

Répertoire d’archives (site Internet Archives nationales)

Cotes
20170529/1-20170529/209
Date
1976-2005
Nom du producteur
FRAN_NP_00716 Institut Scientifique et Technique des Pêches Maritimes (ISTPM) - FRAN_NP_00717 Centre National pour l’Exploitation des Océans (CNEXO) - FRAN_NP_00718 Institut Français de Recherche pour l’Exploitation de la Mer (IFREMER)
Importance matérielle et support
34 ml, 110 cartons ARMIC
Localisation physique
Pierrefitte-sur-Seine
Conditions d’accès
Conformément aux dispositions de l’article L. 213-2 du Code du Patrimoine.
Conditions d’utilisation
Conformément aux dispositions du règlement de la salle de lecture du site de Pierrefitte-sur-Seine.
Présentation du contenu
Le Département des Ressources Aquacoles, intégré dans la Direction des Ressources Vivantes, a pour mission « de concevoir et de mener à bien les recherches portant sur :
la biologie des espèces cultivées ou susceptibles de l’être (nutrition, physiologie, écophysiologie, pathologie, génétique) en vue de mettre au point les conditions de leur domestication progressive
le développement des filières aquacoles
la conduite de projets de développement pour définir les modalités techniques de nouvelles filières, en coopération avec la profession, l’industrie et les administrations concernées
le suivi des stocks en élevage et de leur production et l’étude des conditions de leur conservation ainsi que de la capacité biotique des écosystèmes littoraux et des bassins conchylicoles, en liaison avec le département « Milieu et Ressources » de la Direction de l’Environnement et des Recherches Océanographiques et le département « Contrôle et Suivi des Ressources et leurs Utilisations » (CSRU)
la gestion des stocks élevés librement en milieu ouvert, en liaison avec le département des Ressources Halieutiques
Le département apporte également un appui au CSRU pour le suivi et l’état des cheptels aquacoles ainsi que pour la mise au point de systèmes de collecte de données aquacoles et halieutiques ». (Informations tirées d’une lettre interne de l’IFREMER spéciale « Ressources Vivantes » de juin 1987, n°3).
« Le département des Ressources Aquacoles a une organisation et un fonctionnement complexes, de par la dispersion géographique des laboratoires et la variété des programmes de recherche qui y sont menés. Il comporte 9 laboratoires de recherche thématique dont 3 unités mixtes avec l’INRA et le CNRS, 7 laboratoires côtiers régionaux et 1 station d’application INRA IFREMER, répartis sur le littoral métropolitain et dans les DOM-TOM : Martinique, Nouvelle-Calédonie, Tahiti. Les programmes du département s’appliquent à trois grands domaines : mollusques, poissons et crustacés. » (cf article 20170529/1 sur la structuration)
Les stations aquacoles du département se trouvent à Boulogne-sur-Mer, Ouistreham/ Port-en-Bessin, Brest, La Trinité-Sur-Mer, Bouin, Noirmoutier, La Rochelle/ L’Houmeau, La Tremblade (Ronce-les-Bains et Mus-de-Loup), Arcachon, Sète, Palavas-les-Flots, Saint-Pierre-et-Miquelon, Martinique, Guyane, Tahiti et Nouvelle-Calédonie. Nombre d’entre elles sont désormais fermées (Ouistreham, Noirmoutier, L’Houmeau, Mus-de-Loup) ou sont en cours de fermeture (La Trinité-sur-Mer).
Les archives de ce fonds contiennent les correspondances générales du département RA, géré par plusieurs directeurs principaux : Joël Querellou (1988-1992), Jacques Calvas (1992-1996) dont l’intérim a été géré par Alain Bodoy son adjoint, Yves Harache (1996-2002) et André Gérard (2002-2007).
Mode de classement
Ce fonds est divisé selon les grandes missions de l’institut. Il comporte plusieurs parties distinctes : l’administration générale, les collaborations et coopérations internationales, les projets européens, les projets nationaux, les activités des stations aquacoles, les projets régionaux, les réseaux et outils scientifiques, les collaborations scientifiques avec des instituts, université, écoles et sociétés aquacoles, les activités et études spécifiques sur l’aquaculture, les rapports d’activité, scientifiques et techniques puis les rapports de mission. Les articles d’archives ainsi que les dossiers sont classés par thématique et/ou par ordre alphabétique.
Langue des documents
Français
Anglais
Espagnol
Allemand
Institution responsable de l’accès intellectuel
Archives nationales

L’Institut Français de Recherche pour l’Exploitation de la Mer (IFREMER) a été créé par le décret du 5 juin 1984 suite à la fusion du Centre National pour l’Exploitation des Océans (CNEXO) et de l’Institut Scientifique et Technique des Pêches Maritimes (ISTPM).
L’IFREMER est un établissement public à caractère industriel et commercial, sous tutelle des ministères chargés de la recherche, des ressources vivantes marines et de l’équipement. Organisme scientifique et technique entièrement dédié à la mer, il est notamment chargé d’apporter son appui aux acteurs socio-économiques, aux différents gestionnaires et décideurs du monde maritime.
La structure actuelle de l’IFREMER s’organise sous plusieurs composantes (informations tirées du site internet officiel du producteur) :
le volet scientifique et technologique composé de la direction scientifique, de quatre départements (Département des Ressources Biologiques et Environnement (RBE), Département des Ressources physiques et Écosystèmes de fond de Mer (REM), Département Océanographie et Dynamique des Écosystèmes (ODE) et Département Infrastructures de Recherche et Systèmes d’Information (DRSI)) qui rassemblent le personnel scientifique et technique, et d’une direction des Moyens et Opérations Navals
le volet appui à la recherche composé de directions fonctionnelles (Direction des Ressources Humaines ; Direction Administrative Juridique et Financière ; Direction de la Communication ; Direction des Affaires Européennes et Internationales ; Direction du Développement, de la Valorisation et des Partenariats Économiques) et de l’agence comptable
le volet territorial composé des directions de centres qui accueillent les équipes IFREMER
la direction de la flotte océanographique qui opère la flotte océanographique française au bénéfice de l’ensemble des communautés d’utilisateurs français.
Auparavant, l’organisation de l’IFREMER était différente, particulièrement pour la composition des directions fonctionnelles scientifiques. En effet, il y avait cinq départements dans les années 1990 :
- Direction des Ressources Vivantes (DRV)
- Direction des Recherches Océaniques (DRO)
- Direction de l’Environnement et de l’aménagement Littoral (DEL)
- Direction de l’Ingénierie, de la Technologie et de l’Informatique (DITI)
- Direction des Opérations et Moyens Navals
La Direction des Ressources Vivantes (DRV) était notamment composée de cinq départements :
- Département des Ressources Aquacoles (DRV/RA)
- Département des Ressources Halieutiques (DRV/RH)
- Département « Stratégies de Développement et d’Aménagement » (DRV/SDA)
- Département « Utilisation et Valorisation des Produits » (DRV/VP)
- Département « Contrôle et Suivi des Ressources et de leur utilisation » (DRV/CSRU)
Cette direction avait pour mission d’ « animer, de conduire et d’évaluer les recherches scientifiques et techniques que réalise l’IFREMER pour promouvoir le développement et l’aménagement des pêches et de l’aquaculture. » ( Informations tirées d’une lettre interne de l’IFREMER spéciale « Ressources Vivantes » de juin 1987, n°3).
Modalités d’entrée
Versement ordinaire.
Historique de la conservation
Ce fonds était conservé dans les soutes d’archives de l’IFREMER du Centre Atlantique de Nantes, situé Rue de l’Île d’Yeu.
Évaluation, tris et éliminations
Les éliminations se sont portées sur les doubles, sur les publications imprimées (déjà citées dans Archimer), sur certains rapports internes (déjà envoyés par le Centre de Brest aux Archives Nationales) et sur les échanges sans valeur probante et historique. Le tri s’est focalisé sur les archives définitives du département des Ressources Aquacoles, c’est-à-dire sur les archives reflétant, au mieux, les missions de ce département, qui incluent tous les projets scientifiques en collaboration et en coopération avec d’autres organismes d’un niveau local, régional, européen voire international.
Existence et lieu de conservation des documents originaux
Les originaux des décisions DRV/RA ainsi que certains rapports internes sont conservés dans le fonds de la direction du Centre de Nantes et du Centre de Brest.
Sources et références
Autres instruments de recherche
Fonds de la présidence de l’IFREMER et du CNEXO (1967-2013), répertoire numérique détaillé du versement n° 20160259, Service Archives et Patrimoine Intellectuel de l’IFREMER (Ayaka Ono, sous la direction de Monsieur Gilles Chatry), 2016.
Fonds des Coordinateurs du Réseau National d’Observation de la qualité du milieu marin (RNO) (1969-2009), répertoire numérique détaillé du versement n°20170531, RIVIERE Prudence et MARTIN-LE-BERRE Viviane, 2017.
Bibliographie
BŒUF (Gilles), Les facteurs de croissance : aquaculture à l’IFREMER, octobre 1992, publication scientifique.
CHAMPIGNEULLE (Alexis), MASSON (Daniel), PUYO (Pascal), Salmoniculture à Saint-Pierre et Miquelon, septembre 1983, publication scientifique de Science et Pêche (0036-8350) (ISTPM), 1983-09 , Vol. 337 , P. 2-16.
DAO (Jean-Claude), FLEURY (Pierre-Gildas), La pêche et l’aquaculture de la coquille Saint-Jacques en France, septembre 1992, publication scientifique.
DIDIER (Yohann), Étude des mécanismes antiviraux développés par l’huître creuse, Crassostrea gigas, 1er mars 2003, thèse.
FAUVEL (Christian), SUQUET (Marc), La domestication des poissons : le cas du thon rouge, juillet 2004, publication scientifique.
GAY (Melanie), Infection expérimentale chez Crassostrea gigas : étude de deux souches pathogènes apparentées à Vibrio splendidus, 10 décembre 2004, thèse.
GRIZEL (Henri), Biotechnologies marines : mythe ou réalité, 1993, publication scientifique.
HUSSENOT (Jérôme), BUCHET (Vincent), Marais maritimes et aquaculture : activité durable pour la préservation et l’exploitation des zones humides littorales : Rochefort, le 6, 7 et 8 juin 1997, 1998, actes de colloques IFREMER, Bibliothèque La Pérouse, n°19, 1998.
KEMPF (Marc), MERCERON (Michel), DOSDAT (Antoine), Pisciculture marine intensive et environnement, juin 1994, publication scientifique.
LAUBIER (Lucien), LAUBIER-BONICHON (Annie), L’élevage de la crevette penaeus japonicus en france. Premiers résultats et perspectives, 1977, publication scientifique, Recueil des Travaux du Centre Océanologique de Bretagne (Centre Océanologique de Bretagne), 1977 , N. 7 , P. 603-613.
LE ROUX (Johann), Stratégies d’approvisionnement et d’innovation des entreprises de transformation des produits de la mer, 18 décembre 2003, thèse.
MASSON (Daniel), Gestion de l’eau douce et conchyliculture en Charente-Maritime, 1994, publication scientifique.
MAURER (Danièle), COMPS (Michel), Mortalités estivales de l’huître Crassostrea gigas dans le bassin d’Arcachon : facteurs du milieu, aspects biochimiques et histologiques, 1986, publication scientifique.
PAQUOTTE (Philippe), BAKELA (Z), FRANQUESA (R), BARSURCO (B), L’aquaculture méditerranéenne : situation actuelle et perspectives, avril 1997, publication scientifique.
PAQUOTTE (Philippe), HARACHE (Yves), La pisciculture marine : un secteur industriel en émergence, novembre 1996, publication scientifique.
PAQUOTTE (Philippe), Impact de l’aquaculture marine sur l’environnement : aspects juridiques et économiques, mars 1994, publication scientifique.
ROBERT (René), TRINTIGNAC (Pascal), Microalgues et nutrition larvaire en écloserie de mollusques, 1997, publication scientifique.
SAINT-FELIX (Christian), BAUD (Jean-Pierre), HOMMEBON (Prestal), Élevage de la palourde japonaise en baie de Bourgneuf, juillet 1984, publication scientifique de Science et Pêche (0036-8350) (ISTPM), 1984-07 , Vol. 344 , P. 3-22.