Fonds François Botté

Inventaire détaillé (format pdf - 171.4 ko - 18/03/2019)


1. Zone d’identification
1.1. Type d’entité
Personne privée
1.2. Forme autorisée du nom
François Botté
2. Zone de la description
2.1. Dates d’existence
22 août 1947 - aujourd'hui
2.2. Histoire

François Botté est une personnalité de la protection de la nature et de l'environnement de la région Centre – Val de Loire, né le 22 août 1947. Intéressé par la nature depuis l'âge de six ans, il développe un goût prononcé pour la botanique et l'étude de la flore dès la sixième ainsi que la géologie et l'entomologie.

François Botté effectue ses études secondaires à Paris, successivement dans les Lycées Jeanson de Sailly (1962) puis Chaptal (1965).

Après avoir fait une Classe préparatoire aux Grandes Écoles Agronomiques au Lycée Chaptal de Paris (1965 et 1966), il se dirige naturellement vers des études supérieures d'ingénieur agronome. Ces dernières débutent à l'ENSA de Rennes (École Nationale Supérieure Agronomique, promotion 1967), puis se poursuivent à l'ENSA de Thiverval-Grignon (promotion 1969), où François Botté se spécialise en écologie et en phytosociologie1, et obtient un DEA d'écologie végétale et phytosociologie et un DEUG d'écologie et entomologie en tant qu'auditeur libre. Enfin, ses études supérieures s’achèvent en 1970 par un mémoire à l'ENGREF de Nancy (aujourd'hui ParisTech) sur le sujet suivant : « Comparaison floristique, phytosociologique, écologique et forestière des Monts Ventoux et Aigoual ».

À cette période, François Botté est déjà très investi en tant que militant associatif de la protection de la nature et de l'environnement (sans être militant politique) pour répondre aux préoccupations de la très riche actualité (Vanoise, Néouvielle, Torrey Canyon).

Entre 1970 et 1971, François Botté effectue son service militaire dans le cadre de la coopération technique Haute Volta au Niger et Cameroun. Celui-ci s'inscrit dans la lignée de son parcours de naturaliste et d'aménageur, puisqu'il participe notamment à l'étude et à la définition de parcours de pâturages pour les pasteurs Peuls de la Réserve de Tin Arkachen et réalise un herbier.

De retour de son service militaire, en 1972, François Botté est chargé de mission avec la SNPN (Société Nationale de Protection de la Nature), le Bureau MAR (protection des marais) du Muséum National d’Histoire naturelle de Paris et la FFSPN (Fédération française des Sociétés de Protection de la Nature devenue par la suite France Nature Environnement) sous la responsabilité de Michel Brosselin dans le cadre d’une commande du Ministère de la Protection de la Nature et de l’Environnement. À l'issue cette mission, il rédige un rapport sous la forme d'un inventaire bibliographique et réalise une mise en forme cartographique des sites à soumettre au gouvernement pour l'instauration de réserves ornithologiques et cynégétiques sur le littoral français.

En 1973, François Botté, est recruté par la Ville de Tours au sein du service des espaces verts en tant qu'ingénieur écologue. Chargé des collections animales et végétales vivantes du Jardin botanique et de l'aménagement écologique et de loisirs des futures zones naturelles acquises au titre du FIANE (Fond Interministériel d'Actions pour la Nature et l'Environnement) par la Ville à Larçay, Esvres, les Hâtes, soit près de 400 hectares, il rédige notamment un inventaire des animaux « exotiques » du Jardin botanique, l'inventaire et la cartographie des arbres de l'Arboretum, « l'inventaire et la cartographie du patrimoine paysager, floristique, faunistique et écologique des communes de l'Agglomération tourangelle », assure la gestion de l'ensemble du domaine forestier des dites zones naturelles et met en place des visites pédagogiques.

 

Son arrivée en Touraine coïncide avec la naissance et la montée en puissance du mouvement de la protection de la nature et de l'environnement dans la région Centre, lequel est initié par des personnalités telles que Vincent Labeyrie. François Botté voit ainsi l'éclosion des associations environnementales telles que la SEPAN (première expérience d'une fédération régionale « Société d'Étude et de Protection de la Nature » en 1966), la SEPANT (« Société d’Étude, de Protection et d'Aménagement de la Nature en Touraine » née en 1966-1967) ou la SEPANI (« Société pour l’étude, la protection et l’aménagement de la nature dans l’Indre », fondée en 1969). De témoin, il devient très rapidement acteur en s'investissant dans les très nombreuses associations tourangelles telles que la SEPANT, la Société tourangelle des amis des oiseaux (aujourd'hui Ligue pour la protection des Oiseaux (LPO) – Touraine) ou Entomologie Tourangelle et Ligérienne. Il réalise par exemple des études d'impact sur la flore et la faune de l’agglomération tourangelle dans le cadre de projets d’aménagement.

 

Préoccupé également par la sauvegarde de l'architecture rurale traditionnelle, François Botté rejoint également l'association Maison Paysannes de Touraine.

 

S'étant découvert une passion de l'enseignement dans ces différents domaines, il entre progressivement à partir de 1974 au CESA (Centre d’Études Supérieures d'Aménagement devenu par la suite Polytech'DA - École d'Ingénieurs de l'Université de Tours en Génie de l'Aménagement), fondé en 1969 par les écologues, agronomes et géographes Vincent Labeyrie, Yves Babonaux et René Benoît. François Botté répond d'abord à une commande de cours, en particulier sur les forêts périurbaines, l’aménagement du littoral et le sol. Il rejoint vers 1975 le laboratoire d'écologie expérimentale sur les agrosystèmes (devenu par la suite IBEAS puis IRBI (Institut de recherche sur la biologie de l’Insecte) de Vincent Labeyrie pour définir un sujet de recherche et débuter une thèse de Docteur Ingénieur en écoéthologie sur le sujet de floristique des Allium de France, de systématique, de cartographie et d’écologie. En 1976, François Botté est nommé comme assistant non agrégé stagiaire au CESA, puis assistant titulaire enseignant chercheur en 1977, enseignant en Ingénierie des milieux aquatiques et des corridors fluviaux (IMACOF) et Maître de conférence en 2002.

Au cours de sa carrière au CESA – Polytech, il enseigne notamment en agronomie, agrologie, agriculture, sylviculture, géologie et pédologie, géomorphologie, hydrologie, hydrogéologie, hydrographie, systématique végétale, conservation génétique végétale et animale, écologie fondamentale et appliquée, biologie et physiologie, éthologie, biogéographie et phytosociologie. François Botté réalise également des encadrements universitaires qui lui donnent l'occasion de réaliser de nombreuses études d'impacts d'environnement et d'incidences, de terroirs, d'écosystèmes, de parcelles forestières de milieux humides et d'espaces ruraux, des diagnostics écologiques, et des évaluations du Patrimoine naturel lors de sessions, sorties et voyages écologiques, paysagers, sylvicoles et agricoles en Touraine, Berry, Poitou, Sologne, Brenne, Loire et dans d'autres régions françaises (Rochefort, Rance-Mont-Saint-Michel, Côte d’émeraude, bassin de la Seine…).

 

En parallèle de sa carrière universitaire au CESA, François Botté poursuit son engagement au service de la protection de la nature et de l'environnement au sein de nombreuses structures associatives de niveaux national, régional, départemental ou local. Il est surtout très investi dans les activités naturalistes et en particulier dans le domaine de la botanique, notamment au sein de France Nature Environnement (FNE) Centre – Val-de-Loire (réalisation de listes et livres rouges des espèces menacées de faune et de flore), de la Société Française d'Orchidologie (groupe Val de Loire, où il coécrit un livre sur les Orchidées de la région Centre), d'Entomologie Tourangelle et Ligérienne (administrateur, réalisation d'expertises principalement sur les lépidoptères), de la Société Botanique Ligérienne (Président fondateur, organisation de sessions et sorties botaniques notamment), ou du Conservatoire d'espaces naturels (CEN) Centre – Val de Loire (administrateur, délégué départemental, membre du Conseil scientifique, initiateur de l'opération LIFE Loire 1 en Indre-et-Loire...).

Ces activités naturalistes permettent de compléter ses différents axes de recherche en tant qu'enseignant-chercheur au CESA (prospections et inventaires floristiques, études des allium rares et des espèces menacées dans le Val de Loire, étude des mares, inventaire des microhabitats rivulaires et alluviaux des rivières d’Indre et Loire, inventaires mycologiques...).

 

En 2010, François Botté prend sa retraite et poursuit son engagement en faveur de la protection de la nature et de l'environnement ainsi que ses activités naturalistes dans le cadre associatif, ou en participant à différents comités de pilotages, comités de coordination et conseils scientifiques.

1Étude des associations végétales.

2.3. Lieu
Saint-Cyr-sur-Loire
Indre-et-Loire

2.4. Statuts juridiques
Droit privé.
2.5. Fonctions et activités

Synthèse des activités et du parcours professionnel et associatif de François Botté :

Carrière professionnelle (retraité depuis 2010) :

  • Ingénieur Agronome dans le cadre de la coopération militaire en Afrique de l'Ouest (18 mois, de 1970 à 1971 (Maisons-Alfort) : inventaire de la flore africaine et des groupements végétaux phytosociologie), cartographie des pâturages sahéliens, relation avec les transhumances des troupeaux, les Mossi, Touaregs, Peuls Bororo (Ouagadougou Bangao au nord en Haute Volta (Burkina Fasso), Niamey (Niger), Yaoundé Ngaoundéré (Cameroun francophone), Bamenda (Cameroun anglo-germanophone de l'Ouest)).

  • Chargé de mission sur Contrat avec la SNPN (Société Nationale de Protection de la Nature), le Bureau MAR du Muséum National d’Histoire Naturelle de Paris du 1er mars 1972 à la fin août 1972, s'occupant de la politique de protection des marais et la FFSPN (Fédération française des Sociétés de Protection de la Nature devenue FNE) sous la responsabilité de Michel Brosselin, sur une commande du Ministère de la Protection de la Nature et de l’Environnement : « Inventaire bibliographique et mise en forme cartographique des sites à soumettre au gouvernement pour l'instauration de réserves ornithologiques et cynégétiques sur le littoral français ».

  • Ingénieur subdivisionnaire écologue aux espaces verts à la Ville de Tours (septembre 1973 – septembre 1974 (1 an 1 mois) : chargé de la mise en place d'une politique « écologique » au sein d'un service municipal (Jardin botanique, espaces verts, forêts municipales périurbaines-Hâtes/Larçay/Esvres/Preuilly sur Claise), et de gestion des collections vivantes.

  • Universitaire au CESA (Centre d’Études Supérieures d’Aménagement) – Polytech de Tours entre 1975 et 2010 en tant qu'enseignant-chercheur, d'abord comme assistant non agrégé stagiaire, puis comme assistant titulaire enseignant chercheur en poste à partir de 1977, puis enseignant en ingénierie des milieux aquatiques et des corridors fluviaux (IMACOF), et Maître de Conférence en 20021.

Engagements associatifs (nature, environnement et patrimoine rural) :

  • Société d’Étude, de Protection et d'Aménagement de la Nature en Touraine (SEPANT) (administrateur, membre depuis 1970),

  • Société botanique de France (membre depuis 1970),

  • Maison Paysannes de Touraine / France (MPF/MPT) (Président, administrateur, membre depuis 1970),

  • Ligue pour la protection des Oiseaux (LPO) – Touraine (anciennement STAO 37 puis GOT) (administrateur, membre depuis 1970),

  • Entomologie Tourangelle et Ligérienne (ETL) (Vice-Président, membre depuis 1970),

  • Bretagne Vivante (membre depuis 1970),

  • Société française de phytosociologie (membre depuis 1975),

  • Société botanique du Centre ouest (SBCO) (administrateur, membre depuis 1975),

  • Conseil scientifique et prospective PNR LAT (membre depuis 1980),

  • France Nature Environnement (FNE) Centre – Val de Loire (anciennement Nature Centre) (administrateur)

  • Société botanique ligérienne (SBL) (depuis janvier 1989, Président),

  • Conservatoire d'espaces naturels (CEN) Centre – Val de Loire (Vice Président, Administrateur, délégué d'Indre-et-Loire, Membre du Conseil Scientifique depuis sa création en 1990),

  • Société française d'odonatologie (membre depuis 2000)

  • Société d'étude de la rivière Indre et ses affluents (membre depuis 2000),

  • Société française d'orchidophilie (SFO) et SFO Centre – Val de Loire (membre depuis 2014).

Anciens engagements associatifs ou simples adhésions (nature, environnement et patrimoine rural) :

  • Société française d'écologie (membre entre 1975 et 1990),

  • Naturalistes parisiens (NP) (membre entre 1965 et 2004),

  • Office pour les insectes et leur environnement (OPIE) (membre entre 1980 et 2000),

  • ALEXANOR,

  • Alauda, Société ornithologique de France (SOF)

  • Croqueurs de pomme – section 37,

  • Conseil scientifique régional du patrimoine naturel (CSRPN) Centre,

  • Maison de la Loire de Touraine (ancien membre et représentant),

  • Loiret Nature Environnement (anciennement les Naturalistes orléanais),

  • Société d'études scientifiques de l'Anjou,

  • Société entomologique de France (SEF),

  • Société française d'étude des mammifères (SEFPM) (ancien membre).

Participations dans différents organismes (protection de la nature et de l'environnement) :

  • Parc Naturel Régional Loire Anjou Touraine (Membre du Conseil scientifique),

  • Comité de pilotage de la base de données STERNE (Carnets de sorties, première charte et collaboration scientifique auprès du CNPN, révision de la charte),

  • CSRPN Centre (Conseil scientifique régional de protection de la nature) auprès de la DIREN puis de la Région, depuis sa création dans le cadre des DRAE (contrôle Natura 2000, espèces protégées, espèces et habitats déterminants pour les ZNIEFF…),

  • NATURA 2000 : Comités de pilotage régional, départemental et de certains sites (Puys du Chinonais, Loire, Champeigne, complexe Changeon Roumer et Gatine du Nord Ouest…), proposition initiale scientifique des grandes enveloppes, exposés de leur validité, collaboration plus ou moins étroite avec les opérateurs,

  • CBN MA et CBN BP (Conservatoires botaniques du Massif armoricain et du Bassin Parisien),

  • DDAF: DGERF (Document de gestion de l’espace rural et forestier) Inventaire des zones humides et Comité de pilotage avec le Conseil Général d'Indre-et-Loire,

  • Chambre d'Agriculture 37 : SCOT agricole avec le Lycée agricole de Fondettes,

  • Bureaux d'études nombreux et Maîtres d'ouvrages divers dont le Conseil Général d'Indre-et-Loire : études d'impact d'élargissements routiers, TGV atlantique et « Comité de pilotage » TGV aquitaine 37, prises d'eau en Loire, réhabilitation de gravières en fin d'exploitation, Autoroutes A 85, A 28, Périphérique de Tours (Comité de suivi et d'évaluation),

  • ZNIEFF (zone naturelle d'intérêt écologique, faunistique et floristique) première et seconde génération : coordination scientifique et surtout administrative d'un inventaire DIREN et Région Centre, réponses sur le contenu scientifique pour des demandeurs et maîtres d'ouvrages, pour et via la DIREN,

  • LIFE : initiateur et lancement de l'opération européenne LIFE Loire ou Loire Nature 1 à « Montlouis » et sur le cours de la Loire in fine, relayée par Loire Nature, propositions, participations et expertises pour d'autres sites LIFE (pelouses…),

  • ENS (Espaces Naturels Sensibles) : nombreuses collaborations personnelles, associatives ou universitaires à des inventaires, expertises (forêt alluviale du Bois Chétif, prairies inondables de la vallée de l' Indre à Loches, Bois des Rouchoux, Île de Rochecorbon, Vieux Cher...),

  • Commissions préfectorales.

 

Bénévolat

  • Coopération militaire Haute Volta Niger Cameroun (septembre 1970 – décembre 1971) : Aide à la définition de parcours de pâturages pour les pasteurs Peuls.

Nominations, prix et distinctions :

  • Palmes académiques : Chevalier dans l’ordre des Palmes académiques le 27 juillet 1995, Officier dans l’ordre des Palmes académiques le 27 février 2001,

  • Ordre du mérite agricole (Chevalier).

Publications2

  • « Inventaire de la flore exogène du bassin de la Loire (Orléans) », REMUCE (Muséums de la Région Centre), novembre 2005.

  • Coécrit avec botanistes relais du Bassin et de la Région Centre, Société botanique ligérienne (SBL), SEPANT, et Dominique Tessier, « Inventaire des messicoles du Bassin de la Loire (GAP) », CBN Alpin, 1995.

  • Coécrit avec P. Lebrun, « Étude phytosociologique et écologique de la Réserve de Tin Arkachen en Haute Volta » IEMVT Maisons Alfort, IEMVT Maisons Alfort, décembre 1970.

Divers

  • Participation à la réalisation d'expositions,

  • Interventions lors de séminaires et conférences.

1Pour rappel, au cours de sa carrière universitaire François Botté a prodigué les enseignements suivants : agronomie, agrologie, agriculture, sylviculture, géologie et pédologie, géomorphologie, hydrologie, hydrogéologie, hydrographie, systématique végétale, forestière et horticole et animale, étude des milieux humides, conservation génétique végétale et animale, écologie fondamentale et appliquée, biologie et physiologie, éthologie, biogéographie et phytosociologie, étude de terroirs, d'écosystèmes, de parcelles forestières, des milieux humides et d'espaces ruraux, diagnostic écologique et évaluation du patrimoine naturel, études d'impact, d'environnement et d'incidences, matériaux et connaissance de l'architecture rurale traditionnelle et du petit patrimoine.

2Liste non exhaustive.


3. Zone des relations
3.1. Collectivités, personnes ou familles associées

François Botté entretient ou a entretenu les relations suivantes :

  • Université de Tours (carrière professionnelle en tant qu'enseignant-chercheur),

  • Engagement dans le monde associatif de la protection de la nature et de l'environnement à niveau national, régional et local en Touraine (voir liste ci-dessus dans les Fonctions et activités occupées par François Botté),

  • Participations avec différents organismes à des comités de pilotages, comités de coordination et conseils scientifiques (voir liste ci-dessus dans les Fonctions et activités occupées par François Botté).


4. Zone du contrôle
4.1. Identification de la notice d'autorité

Auteur : Association Histoire de la Protection de la Nature (AHPNE).
4.3. Règles ou conventions
ISAAR (CPF).
4.6. Dates de création, de révision ou de dissolution
Janvier 2019
4.7. Langue(s) et écriture(s)
Français
4.8. Sources
François Botté

Présentation du contenu conservé par François Botté:

Papiers personnels :

Études d’agronomie approfondie (1961-1970) (0,60 ml) : cahiers, mémoires ;

Archives personnelles diverses (0,70 ml).

 

Papiers de fonctions :

Carrière professionnelle :

Dossier relatif à la mission de François Botté avec le Muséum National d’Histoire Naturelle (0,10 ml) ;

Archives d'ingénieur subdivisionnaire écologue Espaces vert à la Ville de Tours (1973-1974) (0,60 ml) ;

Archives produites dans le cadre des fonctions de François Botté en tant que Maître de Conférence au CESA (Centre d'études supérieures d'aménagement) - Polytech de Tours1 , concernant notamment. - Études d’impacts (décennie 1980 – décennie 1990) (1,20 ml), dont : Plan Loire Grandeur Nature (0,70 ml) et barrage Maisons Rouges (0,20 ml) ; travaux de recherches sur l'allium (2,0 ml) ; études effectuées par des étudiants dans le cadre de travaux pratiques (0,50 ml) ; cours dispensés au CESA sur l'écologie (1975-2010) (3,0 ml) ; études communales (dont communes tourangelles) : calques, coupes (un carton à dessin), cartes, calques, dossiers (classeurs 1,50 ml), stage d’étudiants ; projet d’éco musée de Charentilly (0,10 ml) ; catalogues de livres (dont certains provenant de la librairie Thomas à Paris) sur la nature, l'environnement et le patrimoine (0,40 ml) ; contrats étudiants pour les ENS (espaces naturels sensibles) de la vallée de l'Indre dans le lochois (0,10 ml) ; bibliographie sur les plantes invasives (0,10 ml) ;

Travaux personnels « TAP » (0,30 ml).

 

Engagement à titre individuel en faveur de la protection de la nature

Agendas (0,5 ml) ;

Carnets et agendas naturalistes et cahiers des herborisations2 (1989-2018) (3,0 ml) (avec compléments concernant diverses îles) ;

Herborisation avant 1989 ;

Carnets botaniste rédigés à partir d'observations sur la flore du littoral français (dont l'île du Ponant) (10 pièces) ;

Herbier de mousses, lichens et algues (1,0 ml) ;

Prospections et herborisations diverses (0,10 ml) ;

Cartes IGN annexées ;

Bibliographies sur les oiseaux et la botanique (1,20 ml).

 

Activité au sein de la Société botanique ligérienne (SBL) :

Archives associatives relatives à sa fonction de Président de l'association (1989-2018) (3,40 ml) ;

Inventaires parcellaires des forêts de Touraine (0,60 ml) ;

Étude relative au Vieux Cher et au Bois chétif pour le Conseil Général d'Indre-et-Loire (0,10 ml) ;

Étude relative à la presqu'île de Berthenay (Indre-et-Loire) (0,10 ml) ;

Projet de périphérique de Tours à Choisille, Saint-Cyr-sur-Loire et Fondettes (0,10 ml) (décennie 1990) : réunions, études, rapports ;

Étude sur les espèces végétales protégées dans le cadre de la participation à la publication du « Livre Rouge des habitats naturels et des espèces menacés » (FNE – Agence Bretagne Presse) (0,30 ml) : listes ;

Conférence « arbres de Parcs » (0,10 ml) ;

Expositions « orchidées » et « graminées » (deux cartons à dessin).

 

Activité au sein de l'association Maisons Paysannes de France – Touraine :

Fonctionnement et vie statutaire de l'association (environ 3,70 ml) ;

Expositions (30 panneaux).

 

Activité au sein du Conservatoire d'espaces naturels (CEN) Centre – Val de Loire :

Fonction d'administrateur du Conservatoire d'espaces naturel (CEN) Centre - Val de Loire (1989-2018) (2,20 ml) : pré-études, convocations, procès-verbaux de réunions, documents reçus divers.

 

Activité au sein de la Société d’Étude, de Protection et d'Aménagement de la Nature en Touraine (SEPANT) :

 

Suivi du projet de ligne à grande vitesse (LGV) Bordeaux-Paris (2013) (0,10 ml).

 

Activité non restreinte à un seul organisme ou association3 :

Natura 2000 : comité de pilotage (membre en tant que SEPANT, CESA, SBL, ETL), suivi (0,40 ml) ;

Études communales relatives aux activités de François Botté à la SBL ou au CESA (dont à Saint-Cyr-sur-Loire) (1,80 ml) ;

Étude relative au projet de périphérique à Choisille (0,10 ml) (vers décennie 1990) ;

Études de sites : Bertignolles (0,30 ml), Puy du Chinonnais (0,20 ml) ;

Études diverses en cours et terminées (avec liste) (environ 5,0 ml), dont : île Aucard, soie, sentier pédestre, Bray de Sonzay ;

Zones naturelles d'intérêt écologique faunistiques et floristiques (ZNIEFF) (environ 2,80 ml) (vers 1982-2005) : création en région Centre, préfiches, base de données par commune, inventaires réalisés par François Botté à titre individuel ou dans le cadre de ses fonctions à la SBL ou au CESA (0,80 ml) ;

Site des landes de Larçay (fonctions occupées à la SEPANT, à la LPO Touraine et à la SBL) (2013-2016) (0,20 ml) : Mesure compensatoire ;

Dossiers TGV et autoroutes (1,0 ml) ;

Aménagement de la plaine de la gloriette à Tours (1962) (0,10 ml) ;

Participation à la commission des sites : bordereaux des procès-verbaux (0,10 ml) ;

Documents de participation au Conservatoire botanique national (0,20 ml) ;

Bibliographie réalisée à titre individuel ou dans ses fonctions au CESA ou à la SBL relative à la botanique ou à la nature classée par thématique ou groupe d’espèce (7,30 ml) ;

Fonds d'archives associatives diverses non clos (dont CEN Centre et SBL) (décennie 2010) (3,0 ml) : dossiers en cours, plans de gestion du CEN, sentiers botaniques.

 

Varia :

Fonds de diapositives réalisées par François Botté à titre personnel ou dans le cadre de ses activités associatives (principalement SBL) et professionnelles (CESA) (environ 100 000 pièces avec plusieurs carnets faisant office d'inventaires)4. - Touraine : paysages, communes, architecture rurale, opérations d'aménagement, faune et flore ; France (une trentaine de régions concernant des espaces ciblés tels que le Queyras, les îles, Saint-Pierre et Miquelon) ;

Photocopies de flores (1,0 ml) ;

Collection de coupures de presse de « La nouvelle République » produite dans le cadre d'un dépouillement relatif aux thématiques sur la nature et le patrimoine (1978-2006) (3,0 ml) ;

Bibliothèque personnelle (22,0 ml). - Ouvrages et publications sur diverses thématiques (dont écologie, ornithologie, poissons, mollusques, coquillages, batraciens, reptiles, mammifères, orchidées (4,0 ml), plantes alimentaires, lichens et mousses, arbres et arbustes) (19,0 ml), ouvrages anciens du XIXe sur la botanique (2,00 ml) ;

Revues et magazines naturalistes (dont « Martinia », « Sybium », « NOROIS ») (15,0 ml) ;

Collection d'affiches relatives à la nature, à l'environnement et au patrimoine, dont certaines sont en relation directe avec l'engagement associatif de François Botté (un carton à dessin) ;

Collection de prospectus et brochures touristiques sur le patrimoine et la botanique (1,0 ml) ;

Inventaire de cartes postales anciennes (0,10 ml) ;

Collection de cartes postales relatives à la France, à la Touraine, aux espaces ruraux, et aux communes rurales (3,0 ml) ;

Fonds de Cartes de végétation au 200 000e du CNRS créées et dédicacées par le chanoine Corillon ;

Cartes IGN relatives au bassin de la Loire et à la Touraine (une centaine de pièces) (vers décennie 1960) ;

Cartes géologiques de la Touraine (1,0 ml) ;

Fonds Michel Brosselin (vers 1972) (0,20 ml)5 . - Documents ayant servi au manuscrit du rapport sur le « milieu naturel et environnements littoraux » de 1972-1973 (dont calques).

1 Le CESA, devenu depuis 2002 l'École polytechnique de l'université de Tours (Polytech Tours), a été créée en 1969 par Vincent Labeyrie afin de former des ingénieurs spécialistes spécialistes des questions relatives à l'aménagement, l'urbanisme, le développement territorial et la gestion de l'environnement.

2 Une herborisation est une promenade ou excursion faite pour effectuer la collecte de spécimens végétaux intéressants, notamment en vue de constituer un herbier.

3 De nombreux fonds d'archives ne peuvent être associés à une fonction particulière de François Botté, étant donné qu'il a souvent été le producteur dans le cadre de multiples fonctions au même instant.

4 Ce fonds a été constitué afin de servir de base documentaire pour assurer ses cours au CESA ou dans le cadre de sorties individuelles, stages botaniques ou avec la SBL.

5 Michel Brosselin : Né le 27 septembre 1936 à Clermont-Ferrand ; diplômé de l’Ecole nationale supérieure d’agronomie (ENSA) de Rennes (1959) ; titulaire de l’International Short Course on the administration of National Parks and Equivalent Reserves (Ann Arbor University) en 1969 ; conseiller d’études techniques du Centre d’Études techniques agricoles de Villefranche-de-Rouergue (1962-1964) ; chargé de mission du projet MAR de l’UICN pour le littoral atlantique (1965-1970) ; directeur scientifique de la Société nationale de protection de la nature (SNPN) (1970-1980) ; décédé accidentellement le 7 août 1980 à Chasnais (Vendée).

Pour plus de détails, voir notice biographique complète rédigée par Jean-Pierre Raffin sur le site de l'AHPNE (http://ahpne.fr/spip.php?article169).

Identification du fonds et conditions d'accès :
Dates extrêmes
1961-2018
Métrage linéaire conservé
environ 90 ml
Stockage bureautique conservé
Non renseigné.
Accroissement
Fonds non clos.
Mode de classement et état de conservation.

Très bon état de conservation des fonds d'archives dans un environnement sain dédié, et bénéficiant en général d'un conditionnement adapté (boites archives, cartons à dessins).

Classement selon les activités de François Botté, la typologie de document ou leur format.
Localisation physique
Au domicile de François Botté à Saint-Cyr-sur-Loire
Modalités d'accès
Sur demande auprès de François Botté
courriel  f.botte@yahoo.fr

 

 

 

Date de dernière mise à jour : 11/09/2021

×