Fonds Indre Nature

inventaire (format pdf - 108.7 ko - 18/12/2018)


1. Zone d’identification
1.1. Type d’entité
Association
1.2. Forme autorisée du nom
Indre Nature
1.3 Autres formes de nom

Fusion de trois anciennes associations :

  • la Société pour l’étude, la protection et l’aménagement de la nature dans l’Indre (SEPANI, créée en 1969),

  • Nature Brenne Pays blancois,

  • le Groupe d’étude de l’avifaune de l’Indre (GEAI).

2. Zone de la description
2.1. Dates d’existence
1988- aujourd'hui
2.2. Histoire

Fondée en 1988, « Indre Nature » est à l'origine une fusion de trois associations historiques de la protection de la nature et de l'environnement dans le département de l'Indre : la « Société pour l’étude, la protection et l’aménagement de la nature dans l’Indre » (SEPANI), « Nature Brenne Pays blancois » et le « Groupe d’étude de l’avifaune de l’Indre » (le GEAI).

L'association a été déclarée en Préfecture le 21 juillet 1988 (déclaration publiée au Journal officiel du 24 août 1988) au chapitre des modifications du « Groupe d'Étude de l'Avifaune de l'Indre ». Les principales personnalités fondatrices de l'association sont Dominique Moreau, premier Président et ancien Président de « Nature Brenne Pays blancois », Joël Moulin et Jean-Pierre Barbat. L'association s'installe alors au cœur du parc naturel régional de la Brenne, au lieu dit de Cambrai dans la commune de Rosnay.

Cette fusion d'associations en une entité est la réunion d'un héritage et d'un passé commun au service de la protection de la Nature. Il est ainsi nécessaire de remonter à l'origine de ce mouvement dans le département de l'Indre avec la création en 1969 de la « Société pour l’étude, la protection et l’aménagement de la nature dans l’Indre » (SEPANI) par René Pécherat1.

Cette fondation de la première association de défense de la nature dans l’Indre, s'inscrit dans la lignée de l'émergence du mouvement de la protection de la nature dans la région Centre et de départementalisation du mouvement associatif débutée dans la décennie 1960 impulsée par des personnalités telles que Vincent Labeyrie ou René Pécherat (création de la SEPANT en 1966 dans l'Indre-et-Loire par Marc Jacquet, Vincent Labeyrie et le chanoine Corillon ; de la SEPANEC en 1970 dans le Cher ; de la SEPANLC dans le Loir-et-Cher...).

Dans la foulée, d’autres associations éclosent dans le département de l'Indre. Vers 1974 – 1976 sont créées « l'Alouette » et « Le chevalier », toutes deux associations de naturalistes. En 1978 est fondé le « Groupe d'Étude de l'Avifaune de l'Indre » (GEAI) par également de jeunes naturalistes, dont l'ancien Président Michel Prévost.

La décennie 1980 voit à l'inverse la fusion de ses associations aux nombreuses visions communes de la protection de la nature et de l'environnement. Vers 1981, « l'Alouette » et « Le chevalier » deviennent « Nature Brenne Pays blancois » sous la Présidence de Dominique Moreau. En 1988, c'est enfin la réunion de cette dernière avec le GEAI et la SEPANI pour former « Indre Nature ».

En 1992, le siège « d'Indre Nature » se déplace à son lieu actuel au Parc Balsan à Châteauroux (par convention précaire avec la Mairie, devenue depuis 2017 annuelle).

Après le décès de Dominique Moreau en 1998 - en cours de son mandat de Président – débute une crise interne au sein « d'Indre Nature » pour des divergences de visions. Il s'opère alors en 2000 une séparation qui voit le départ d'un certain nombre de naturalistes et donne lieu à la fondation de « Berry Nature Environnement » par Michel Prévost.

Depuis, « Indre Nature » s'est reconstruite et redéveloppée en recentrant ses objectifs qui ont été notamment redéfinis lors de la modification des statuts de 2005 ou lors de l'adoption du projet associatif de 2015.

1René Pécherat (1922-2016) naquit à Sainte-Lizaigne et passa une partie de son enfance au Blanc. Instituteur à Buzançais, puis à Châteauroux, il entra dans la Résistance durant la Seconde Guerre mondiale. Ses centres d'intérêt furent multiples : patrimoine, environnement, photographie. Il devint ainsi, après sa retraite, le photographe des Archives départementales de l'Indre. Militant de la protection de la nature et de l'environnement, il créa en 1969 la SEPANI (aujourd'hui, Indre Nature) et devint son premier Président. Il fut également à l’origine de la création du parc naturel régional (PNR) de la Brenne. Ardent défenseur des sites géologiques, préhistoriques et archéologiques et amoureux du patrimoine, il occupa trente-six années durant la présidence de l'Académie du Centre.

2.3. Lieu
Parc Balsan

44 Avenue François Mitterrand

36000 Châteauroux
2.4. Statuts juridiques

Association loi 1901.
2.5. Fonctions et activités

« Indre Nature » est une association de protection de la nature et de l'environnement de type Loi 1901, à but non lucratif et qui a pour objet :

  • « la gestion, l'étude et la protection de la nature (faune et flore) ainsi que la conservation du patrimoine naturel et de la biodiversité du département de l'Indre ;

  • L'initiation, l'éducation et la formation du public et des jeunes à l'écologie et aux sciences naturelles ;

  • La conservation des écosystèmes terrestres et aquatiques ainsi que la gestion de la ressource en eau dans un souci d'équilibre écologique ;

  • la protection et l'aménagement du cadre de vie et de l'environnement »1.

Pour l'association, ces objectifs constituent les enjeux majeurs pour le devenir de la planète et l’avenir des générations futures. « Indre Nature » participe ainsi activement au débat environnemental afin de garantir à la population actuelle et aux générations futures un patrimoine naturel préservé, un environnement et un cadre de vie de qualité. L'association entend relever, au niveau local du département de l’Indre ces enjeux à la fois par la mobilisation de ses adhérents et de son équipe de naturalistes spécialisés et en s’inscrivant dans une démarche de partenariat et de dialogue avec les pouvoirs publics et les acteurs économiques, techniques et sociaux de l’Indre.

En conséquence, « Indre Nature » mène de nombreuses actions qui sont organisées dans le projet associatif défini en 2015 et autour des quatre objectifs statutaires et des axes stratégiques suivants :

  • Améliorer la connaissance : L'association mène de nombreuses études des espèces et des milieux (notamment sur la botanique, les mollusques, les odonates, les amphibiens, les oiseaux et les mammifères) et enrichit une base de données naturaliste : OBS'Indre.

  • Diffusion des connaissances dans les médias (publications d'ouvrages d’Atlas départementaux de fascicules thématiques et de guides, bulletin de l'association, lettres d'information, mise à jour du site internet, réalisation et diffusion d’expositions et de conférences…).

  • Protéger les milieux et les habitats à forts enjeux et prioritaires au regard du contexte local (bocage, zones humides, milieux aquatiques, mares, pelouses sèches, prairies naturelles).

  • Protéger des espèces emblématiques à fort enjeu et la biodiversité ordinaire.

  • Évaluer, restaurer et favoriser la prise en compte de la biodiversité dans les politiques d’aménagement (Réalisation d'études d’incidences, d'expertises écologiques, de plans de gestions de sites naturels, de plans régionaux et nationaux d’actions, de mesures agro-environnementales, contribution à l’animation de réseaux Natura 2000, études et suivis avifaunistiques et chiroptérologiques des parcs éoliens, vigilance sur l’ensemble des espaces naturels du département...).

  • Éduquer et sensibiliser à l'environnement en proposant des animations sur le terrain, en réalisant des actions de communication et de vulgarisation, pour que la connaissance et la prise en compte du patrimoine naturel soient partagées par le plus grand nombre et en proposant des formations naturalistes et à l’écologie, notamment auprès des jeunes.

  • Sensibiliser et accompagner les acteurs économiques et les collectivités (notamment en contribuant à la mise en place des Trames Vertes et Bleues et à la réalisation de Plans locaux d'urbanisme (PLU)).

  • Participer au débat public, favoriser la prise en compte de la nature et de l’environnement dans les politiques publiques et faire appliquer la réglementation (Indre Nature est représentée auprès d'une quarantaine de commissions et comités locaux, départementaux et régionaux).

  • Contribuer à la préservation de la ressource en eau et de la continuité écologique des cours d’eau par la défense du point de vue de l'association sur les différentes composantes de la politique de l’eau : continuité écologique de la Creuse, cartographie des cours d’eau, défense de la ressource en eau au plan quantitatif (ex : Observatoire de la Ressource en Eau) et qualitatif (pollution des eaux).

  • Contribuer à la réduction de l’utilisation des pesticides (co-animation de l’action Objectif Zéro Pesticides (OZP)).

 

Afin d'exercer pleinement ses missions, Indre Nature bénéficie de plusieurs agréments :

  • association agréée pour la protection de l'environnement,

  • Jeunesse et Éducation Populaire,

  • au titre des associations éducatives complémentaires de l'enseignement public,

  • missions d'intérêt général (environnement) proposées au titre du service civique.

1Extrait de l'article 2 des statuts modifiés et adopté lors de l'Assemblée générale extraordinaire du 19 mars 2005.

2.6 Textes de référence
Statuts

2.7 Organisation interne
Indre Nature se réunit une fois par an en Assemblée générale. Elle s'articule autour d'un Conseil d'administration de 12 membres dont le mandat est renouvelé par tiers tous les ans et d'un bureau composé des membres suivants :

  • Président : Jacques LUCBERT (depuis 2014 et administrateur depuis 2012)

  • 1èr Vice-Présidente : Ann WOODS

  • 2ème Vice-Président : Daniel DUFOUR

  • Secrétaire : Régis CLEVA

  • Secrétaire adjoint : Damien DESCHAMPS

  • Trésorière : Agnès AUCLAIR

  • Trésorier adjoint : Jean-Pierre BARBAT

  • Président d'honneur : René PECHERAT (décédé en 2016)

 

Indre Nature emploie également une équipe de salariés de 9 permanents dont le Directeur Francis Lherpinière. Ces derniers sont des naturalistes spécialisés (ornithologues, chiroptérologues, herpétologues, entomologistes, botanistes, et animateurs…).

 

Cette équipe de salariés est secondée par un réseau de bénévoles expérimentés. Ensemble, ils sont organisés en commissions et groupes thématiques ou clubs (photo, eau, pelotes, biodiversité, bocage, ornithologie...) afin de couvrir l’ensemble des secteurs d’activités de l’association.

 

Enfin, l’association dispose en 2018 d’un réseau de 702 adhérents.

3. Zone des relations
3.1. Collectivités, personnes ou familles associées

« Indre Nature » entretient ou a entretenu les relations suivantes :

  • Avec le monde associatif (partenariats et actions communes) : affiliée au niveau régional à France Nature Environnement (FNE) Centre - Val de Loire (entretien donc des relations avec l'ensemble des associations du réseau) et au niveau national à France Nature Environnement, L'Union pour les Ressources Génétiques du Centre-Val de Loire (URGC), la Société pomologique du Berry, la Ligue pour la Protection des Oiseaux (LPO).

  • Avec l'État et les collectivités (financements, partenariats et accompagnement, participation au débat public), dont : Union Européenne (via le Fonds Européen de Développement Régional (FEDER)), Région Centre - Val de Loire, Conseil départemental de l'Indre, Commune de Châteauroux, participation auprès d'une quarantaine de commissions.

  • Avec le mécénat d'entreprise : Jean Hervé, Espace Bio, La Banque populaire.

4. Zone du contrôle

4.1. Identification de la notice d'autorité
Auteur : Association Histoire de la Protection de la Nature (AHPNE).
4.3. Règles ou conventions
ISAAR (CPF).
4.6. Dates de création, de révision ou de dissolution
Décembre 2018.
4.7. Langue(s) et écriture(s)
Français
4.8. Sources

Francis Lherpinière, Directeur d'Indre Nature.

Jacques Lucbert, Président d'Indre Nature.

Jean-Pierre Barbat, Trésorier adjoint et co fondateur d'Indre Nature, ancien membre du GEAI.

Édith Armand, ancienne Secrétaire d'Indre Nature, adhérente depuis 1989.

Site de l'association : https://www.indrenature.net/

 

Présentation du contenu conservé par Indre Nature :

Administration et composition :

Assemblée Générale (décennie 2000) : préparation, comptes rendus, émargement et déroulement ;

Conseil d'administration et bureau (1989-2016) (0,35 ml) : comptes rendus des réunions ;

Adhésions (2000-2002) ;

 

Correspondance :

Courriers départs et arrivés (chronos) (vers 1992 - 2007) (4,2 ml).

 

Personnel :

Objecteurs de conscience, TUC, emplois jeunes (0,20 ml) ;

Dossiers de personnels (avec contrats), cotisations et charges (1993-1999).

 

Comptabilité :

Comptabilité générale (1995-2015) (5,0 ml) : grands livres, journaux de comptes, factures, salaires, pièces justificatives ;

Financements et subventions (1989-2016) (1,0 ml) ;

Financements FEDER (2009-2013) (0,40 ml).

 

Fonctionnement et activités :

Contrat Patrimoine Naturel Boischaut Sud (0,5 ml) ;

Contrats Vert (0,40 ml) ;

Contrat Vert avec l'Office National des Forêts (ONF) (0,1 ml) ;

Contentieux juridiques (1,0 ml) (vers 1984 -2010) ;

Rapports d'études classées par thèmes (dont agriculture, faune, éolien, milieux, sites géographiques) (6 ml) ;

Inventaires, études d'impacts, études des espèces et des milieux et rapports (dont Chauve-souris, oiseaux d'eau hivernaux, outardes, faune-flore en Brenne-Chérine, pelouses calcicoles) (environ 5,0 ml) ;

Fiches de saisies et de données faune-flore (environ 5,0 ml) ;

Études sur la Vallée de l'Indre (vers 1996, 2005) ;

Inventaires ZNIEFF (dont fiches pour l'élaboration) ;

Élaboration de l'Atlas Orchidées (avec bilan et observations) (2003) ;

Enquêtes diverses (dont hirondelles) ;

Études d'impacts diverses (dont contournement autoroutier RN 20 de Châteauroux de 1992, pelouses calcicoles, Parc Balsan à Châteauroux) (0,5 ml) ;

Diagnostiques « nitrates » ;

Dossier relatif aux projets d'implantations d'éoliennes ;

Dossier relatif au remembrement de Mongivray ;

Dossier relatif à l'Autoroute A20 ;

Dossier éco parc ;

Dossiers eau et rivières ;

Tourisme : soutien à la petite randonnée ;

Dossiers de travail d'un permanent (0,30 ml) ;

Centres de soin : fiches (1991-2012) ;

Conférences et formations à l'environnement (0,10 ml) ;

Propositions de mesures agro-environementales ;

Application de Natura 2000 : sensibilisation des agriculteurs dans le cadre de mesures agro-environnementales territorialisées (MAET-MATER) ;

Participation au programme LIFE Brenne (1994) ;

Participation au programme LIFE de conservation de l'Outarde avec la Ligue pour la Protection des Oiseaux (LPO) (1997-2001) (1,0 ml) ;

Participation aux commissions (dont CDH, CODERST, CLIS, SDAGE, chasse, carrières) (environ 3,0 ml) ;

Participation à la commission remembrement (2006) ;

Relations avec EDF (dont conventions) (0,20 ml).

 

Documentation :

Bibliothèque d'Indre Nature « Centre de documentation ». - Publications de l'association : Bulletin « Le G.E.A.I » (1981, 1983 - 1994), bulletin de liaison « Mosaïque » (sous format numérique depuis 2013) (1994-2018), suppléments (« Geai Lu », « Mosaïque ») (1988-2014), publications thématiques (dont « Orchidées », « reptiles et amphibiens », « Orthoptères », « les Chauve-souris »), cassettes VHS (dont « L'Indre Couleur Nature ») ; Publications extérieures à l'association : ouvrages principalement naturalistes (dont « Vertébrés Sauvages du département de l'Indre », René Martin et Raymond Rollinat, 1894), revues et magazines (dont « Ornithos », « Le courrier de la Nature », « L'oiseau magazine », « Symbiose ») ;

Bulletins « Le GEAI » (0,5 ml) et « Mosaïque » (1,0 ml)1 ;

Publications extérieures à Indre Nature non intégrées à la Bibliothèque de l'association. - Ouvrages et bulletins d'associations diverses (dont « Cormoran », « bulletin des naturalistes orléanais », « CICONIA », « Combat Nature », « Les naturalistes d'Eure-et-Loir », « Alauda », « La lettre du Hérisson ») (environ 12,5 ml) ;

Réédition des « Oiseaux du département de l'Indre à la fin du XIXe s. » de M. Rollinot ;

Revues de presse : du Geai et d'Indre Nature par année (1978-2017) (8 classeurs), par thématique environnementale (dont agriculture, manifestations, énergies, Brenne PNR Chérine, eau, pollutions, éolien) (2,0 ml), thématique généraliste (1,70 ml) ;

Association « Jeunes pour la nature » : Albums photo (1973-1978) (2 classeurs) ;

Albums photo divers (dont fleurs de l'Indre) (1,0 ml) ;

Diapositives (dont relatives activités Indre Nature) (1,5 ml) ;

Dessins (dont réalisés par des bénévoles de l'association) ;

Affiches d'Indre Nature ;

Panneaux d'expositions (dont exposition du 20e anniversaire d'Indre Nature) et objets scénographiques ;

Matériel de stands ;

Maquette du recueil de jurisprudence d'Indre Nature ;

Documentation diverse.

 

Varia :

Fonds de l'association SEPANI (1969-1991) (0,4 ml) : déclaration au Journal officiel, dossier de constitution, Assemblées générales et Conseils d'administration (dont comptes rendus 1983-1987), dossiers de personnel, comptabilité, contentieux concernant un complexe auto-moto de Saint-Maur (vers 1991) (0,2 ml) ;

Fonds de l'association Le G.E.A.I : photographies (vers 1979-1992) ;

Fonds Germinet relatif aux questions juridiques et au droit de l'environnement (0,90 ml) ;

Carnets d'observation de Pierre Boyer ;

Cartes des rivières de Brenne (1865) ;

Vrac non identifié et documentation diverse.

 

1Il s'agit principalement de doubles situés dans le grenier au siège d'Indre Nature et qui ne font donc pas partie de la bibliothèque.

 

Identification du fonds et conditions d'accès :
Dates extrêmes
1969-2018
Métrage linéaire conservé
Environ 74 ml
Stockage bureautique conservé
Volume non renseigné (comprends notamment les statuts et les documents administratifs importants).

Accroissement
Fonds non clos.
Mode de classement et état de conservation.
Les archives d'Indre Nature sont localisées au siège de l'association dans deux environnements différents.

Les premiers fonds d'archives (environ 34 ml) se situent dans les bureaux (environnement sain, très bon état de conservation) et sont principalement classés par activités dans des dossiers ou des boites archives.

Quant aux autres fonds (environ 40 ml), ceux-ci sont situés à l'étage dans un grenier. L'état de conservation de ces archives est bon malgré un environnement soumis à d'importantes variations de température et à la poussière. Les archives ne sont pas toutes conservées dans des cartons ou des boites (surtout la documentation extérieure) et des étagères sont renversées en raison du poids imposé par lesdites archives.

Localisation physique
Parc Balsan

44 Avenue François Mitterrand

36000 Châteauroux

Modalités d'accès

Sur demande :

Tél. : 02 54 22 60 20

Courriel : association@indrenature.net

 

 

 

 

 

 

Date de dernière mise à jour : 24/01/2020