Créer un site internet

Sortir du nucléaire Berry – Giennois – Puisay

inventaire (format pdf - 88.8 ko - 19/12/2018)


1. Zone d’identification
1.1. Type d’entité
Association
1.2. Forme autorisée du nom
Sortir du nucléaire Berry – Giennois – Puisay
1.3 Autres formes de nom
SDN Berry – Giennois – Puisay
2. Zone de la description
2.1. Dates d’existence
2013-2018
2.2. Histoire
« Sortir du nucléaire Berry – Giennois – Puisay » est une association Loi 1901 fondée en 2013 faisant partie de l'un des 200 groupes adhérents au réseau « Sortir du nucléaire ».
 

Alors que le chantier de construction de la centrale nucléaire de Dampierre dans le département du Loiret s'achève (mise en service en 1980), un autre projet de centrale est en train de naître à Belleville-sur-Loire dans le département du Cher à une distance orthodromique de 35 km. Une association, « l'Association pour la Défense de la Qualité de la Vie en Val de Loire » (ADQVL) s'opposant à ce dernier projet est alors créée à la fin de la décennie 1970. Malgré des contestations, le projet est retenu. La Centrale nucléaire de Belleville met en service ses deux unités de fonctionnement en 1987 et en 1988.

Vers 1995 est créé le « Comité Stop Belleville Stop Dampierre » qui a pour objectif de réunir toutes les personnes et associations qui souhaitent la fermeture des deux centrales, notamment en raison de la porosité du béton de celle de Belleville. À partir de 2007, l'association tombe progressivement en sommeil, jusqu'à la catastrophe nucléaire de Fukushima en 2011 qui donne lieu à une nouvelle prise de conscience et une remobilisation contre le nucléaire. Localement, des manifestations sont organisées tous les mardis de ce mois de mars 2011.

Une nouvelle association est alors fondée le 11 juin 2013 (déclaration en Préfecture le 2 juillet et publiée le 27 juillet au Journal officiel), par d'anciens militants du « Comité Stop Belleville et Stop Dampierre », de Bourges, de l'Yonne, du Loiret et de la Nièvre. L'objectif était de reconstituer une structure associative forte, pour informer et agir en faveur d'un abandon au recours de l'énergie nucléaire et à la force armée nucléaire. Dès sa constitution, il a été décidé unanimement d'adhérer à la Charte nationale du Réseau Sortir du nucléaire, notamment pour accéder à ses compétences. Depuis, de nombreuses actions sont réalisées dans cet objectif de l'abandon du nucléaire, tout en proposant et favorisant la maîtrise de l’énergie, et le développement d’autres moyens de production électrique.

2.3. Lieu

Siège – adresse postale :
9 bis, chemin de la Taupinière
Bourges

2.4. Statuts juridiques

Association loi 1901..
2.5. Fonctions et activités

« Sortir du nucléaire Berry – Giennois – Puisay » est une association Loi 1901 qui exerce sa compétence dans les départements du Cher, du Loiret, de la Nièvre et de l'Yonne. Elle adhère symboliquement au réseau « Sortir du nucléaire » et est invitée à l'Assemblée générale annuelle. Bien qu'appartenant à ce réseau, SDN Berry-Giennois-Puisay conserve son autonomie pour mener différentes actions avec pour principaux objectifs, la sortie du nucléaire (l'association estime que le danger représenté par le fonctionnement des centrales nucléaires et l'utilisation d'armes nucléaires sont réel et sérieux, et qu'il tend à s’accroître avec le vieillissement des centrales, et le développement non contrôlé des techniques évoluées des armes nucléaires : d'où, la demande de l'arrêt programmé des centrales et l'abolition de l'arsenal nucléaire), la sensibilisation sur les énergies alternatives et la lutte contre le gaspillage environnemental.

 

Plus précisément, « Sortir du nucléaire Berry – Giennois – Puisay » a pour buts :

  • « de fédérer localement les individus, les associations et autres personnes morales qui veulent sortir du nucléaire,

  • de mettre en œuvre toutes les actions que la loi autorise, pour une sortie du nucléaire selon la charte du Réseau « Sortir du nucléaire » annexée aux présents statuts,

  • d'informer la population sur les dangers de la filière nucléaire, ainsi que sur les alternatives énergétiques,

  • de favoriser les énergies renouvelables respectueuses de l'environnement et les moyens de maîtriser la demande en énergie et en électricité.

  • de lutter contre les pollutions et les risques pour l'environnement et la santé que représente l'industrie nucléaire et les activités et projets d'aménagement qui y sont liés (création ou extension d'installations nucléaires de base, construction de lignes à haute tension, programmes de recherche et de développement, etc.)

  • de défendre en justice l'ensemble de ses membres. »1

En conséquence, l'association mène des actions qui se veulent populaires. Elles sont proposées d'un commun accord par les membres du Conseil d'Administration, mais elles sont soumises à l'accord de tous les adhérents, qui peuvent assister à tous les travaux du Conseil d'Administration. Ces actions sont les suivantes :

  • Organisation de manifestations et participations aux marches (notamment, devant les centrales de Belleville/Loire et St Laurent-des-Eaux lors des dates anniversaires de Tchernobyl et de Fukushima, manifestation régionale « FukuChinon » à l'automne 2014, manifestation « le Cher marche pour la paix », manifestation européenne « Fermons Fesseinheim » le 26 avril 2015),

  • Organisation d'actions symboliques, dites « actions en réaction »,

  • Réalisations de prélèvements d'eau (comme en 2017 à Monstsoreau dans le cadre d'une action collective avec le collectif « Loire-Vienne »),

  • Campagnes d'informations et de communication : mises à plat des informations, communiqués de presses, passages en radios,

  • Tractages, notamment sur les ronds-points de Cosnes/Loire, Saint Satur et Bourges,

  • Sensibilisation des élus locaux à l'importance de ramener le débat nucléaire dans un cadre démocratique,

  • Propositions de remplacer l'énergie produite à partir du nucléaire par les énergies renouvelables (éolien, Solaire, Biomasse…) et en développant les techniques tendant à assurer « une sobriété énergétique »,

  • Actions en justice : dépôt d'une plainte à l'encontre de la Centrale de Belleville pour non-respect des règles de sécurité et infractions de fonctionnement, infractions relevées par l'Autorité de Sûreté Nucléaire lors d'un contrôle à l'été 2014, dépôts de plaintes par l'intermédiaire du réseau national (en 2015 pour 36 infractions et en 2017 pour 46 infractions).

1Article 2 des statuts de l'association.

2.6 Textes de référence
Statuts

2.7 Organisation interne« Sortir du nucléaire Berry – Giennois – Puisay » se réunit une fois par an en Assemblée générale. L'association s'articule autour d'un Conseil d'administration de 12 membres. Son actuelle Présidente est Françoise Pouzet. Sortir du nucléaire Berry – Giennois – Puisay » compte également une soixante d'adhérents.

3. Zone des relations
3.1. Collectivités, personnes ou familles associées

« Sortir du nucléaire Berry – Giennois – Puisay » entretient les relations suivantes :

  • Membre du réseau « Sortir du nucléaire » (adhésion à la charte du réseau, accès aux compétences, actions communes, deux adhérents administrateurs du réseau).

  • Participation et membre du collectif « Sortir du nucléaire Loire et Vienne » créé en 2015 (réunion tous les deux mois et action annuelle commune)1.

  • Mouvement de la paix (manifestations communes).

  • Représentation au sein de la commission locale d'information (CLI).

  • Actions communes avec les associations locales (dont « l'Association pour la Défense de la Qualité de la Vie en Val de Loire » (ADQVL)).

1Le collectif « Sortir du nucléaire Loire et Vienne » est un groupe macro régional oeuvrant pour la sortie du nucléaire. Ce regroupement ambitionne de mutualiser et dynamiser la réflexion, les informations et les actions autour de cet objectif. Il se compose des structures suivantes : SDN Berry-Giennois-Puisaye autour des centrales de Belleville et Dampierre, l'ACIRAD Centre et le réseau Fukushima basés à Orléans, SDN 41 autour de St Laurent des Eaux, SDN 37 à Tours et Chinon, SDN 49 aux alentours d'Angers, la coordination poitevine « Vivons sans nucléaire » autour de Civeaux, SDN 72 et SNE 72 autour du centre d'ionisation des aliments Ionisos, SDN 79 dans les Deux-Sèvres et, SDN Pays Nantais.

4. Zone du contrôle
4.1. Identification de la notice d'autorité

Auteur : Association Histoire de la Protection de la Nature (AHPNE).
4.3. Règles ou conventions
ISAAR (CPF).
4.6. Dates de création, de révision ou de dissolution
Décembre 2018.
4.7. Langue(s) et écriture(s)
Français
4.8. Sources
Françoise Pouzet, Présidente de SDN Berry-Giennois-Puisay.

Site : https://sdn-berry-puisaye.webnode.fr/

 

Présentation du contenu conservé par l'association "Sortir du nucléaire Berry - Giennois - Puisay"

Dossier de Présidence de Françoise Pouzet (0,10 ml) (archives courantes). -

 

Fonctionnement de l'association : adhésion, listes de sympathisants ;

 

Activités et actions : demande d'autorisation et déclaration de manifestation, chansons de manifestations, préparation de communiqué de presse pour une conférence à Boulleret, fiche relative à des prélèvements et analyse d'eau, intervention de Daniel Desprez2 à la commission locale d'information de Belleville (2017) ;

 

Notes et documents de travail (dont préparation rapport moral de l'association pour l'Assemblée générale 2017, réunions d'Assemblées générales et de Conseils d'administration, brouillon de discours, notes et listes de contacts) ;

 

Documentation : tracts de « Sortir du nucléaire Berry-Giennois-Puisay », affichettes, coupures de presse, brochure relative au dépôt de plainte effectué en 2017 ;

 

Lettre du Conseil d'État rejetant un arrêt de chantier à la centrale de Belleville (14/05/1979).

1À tire informatif, les archives décrites ci-dessous ne représentent que quelques dossiers des 5,0 ml d'archives conservées chez François Pouzet, Présidente de l'association : le récolement de l'ensemble des fonds n'ayant pas pu être effectué.

2Vice Président de SDN Berry-Giennois-Puisay.

 

Identification du fonds et conditions d'accès :
Dates extrêmes
1979-2018
Métrage linéaire conservé
environ 5 ml
Stockage bureautique conservé
Volume non renseigné (comprends notamment les comptes rendus des Assemblées générales et des Conseils d’administration et les courriels)

Accroissement
Fonds non clos.
Mode de classement et état de conservation.
Classement par dossiers.
Bon état de conservation.

Localisation physique
Au domicile de la Présidente de SDN Berry-Giennois-Puisay, Françoise Pouzet.
Modalités d'accès
Sur demande auprès de François Pouzet, Présidente de SDN Berry-Giennois-Puisay :

Courriel : pouzet.francoise18@gmail.com

Tél. : 06 64 33 91 29

 

 

 

 

 

Date de dernière mise à jour : 11/09/2021