Fonds de l'association Nord-Nature-Saint-Omer


102 J : Fonds de l'association Nord-Nature-Saint-Omer

Dates extrêmes : 1955 (copie), 1973-2002
Importance matérielle : 1,50 ml

Présentation du contenu
Créée en 1973, l'association Nord-Nature-Saint-Omer est affiliée à l’association Nord-Nature, elle-même née en 1970 du regroupement de plusieurs scientifiques de l’université de Lille et d’une dizaine d’associations régionales de préservation de la nature. Elle est agréée par le ministère de l’Environnement en 1978, ce qui lui permet d’être associée aux études d’aménagement de l’Audomarois. Elle cesse ses activités en 2002 et est dissoute en 2013. Ses archives ont été remises aux archives départementales le 27 septembre 2013 par M. Étienne Galand, son dernier président. L’association qui comptait 33 adhérents en 1973 en a rassemblé jusqu’à 200.

Elle a pour objectif de défendre la nature et l’environnement dans leurs différentes composantes (sites et espaces, flore et faune), en intervenant sur plusieurs facteurs :
- aménagements,
- lutte contre les pollutions et les nuisances,
- risques liés aux activités humaines,
- qualité de vie, etc.
Ses moyens d’action sont l’étude, la sensibilisation, l’information et parfois le recours en justice. Elle s’est focalisée sur deux territoires principaux, la lande de Blendecques (plateau d’Helfaut) et le marais du Romelaëre.

La lande de Blendecques-Helfaut-Racquinghem est aujourd’hui une réserve naturelle régionale du Nord-Pas-de-Calais. Elle se trouve sur le plateau d’Helfaut et comporte de nombreuses zones humides. La faune et la flore y sont denses. Elle est cependant menacée par plusieurs risques, liés à la péri-urbanisation et à la pollution. La réserve a en conséquence été créée en réponse au percement de la "voie nouvelle de la vallée de l’Aa" (actuelle D 77), chantier qui a débuté le 22 mars 1995 et a duré plusieurs années. C’est notamment contre cette opération que l’association s’est battue.

Nord-Nature-Saint-Omer s’est également fortement impliquée dans la préservation du marais du Romelaëre (classé depuis 2008 réserve naturelle nationale). Celui-ci est un ancien site d’extraction de la tourbe dans le bassin de l’Aa, d’une centaine d’hectares de superficie. Plusieurs étangs sont reliés entre eux par des chenaux d’accès. La région d’agriculture intensive située à côté d’un bassin industriel subit un risque de pollution fréquent, perturbant le développement des espèces protégées. L’association a lutté, notamment, contre l’implantation de caravanes dans le marais, en contravention avec le Code de l’urbanisme.

Elle a, par ailleurs, mené d’autres opérations à Clairmarais et à Noordpeene. Le fonds comporte également une petite bibliothèque de documentation sur l’écologie.

Provenance
Don.

Historique de la conservation
Fonds entré aux archives départementales du Pas-de-Calais le 27 septembre 2013.

Modalités d'accès et de reproduction
Communicable selon les délais définis par le Code du Patrimoine.

Les pièces communicables sont reproductibles.

Instrument de recherche
Répertoire numérique par G. Luysch, 2015.

Date de dernière mise à jour : 30/07/2018

×