Répertoire d'archives détaillé: Touring-club de France, 1906-1957

 

Répertoire détaillé (Archives nationales)

Cotes
20000034/1-20000034/249
Date
1906-1957
Nom du producteur
Touring-Club de France (1890-1983)
Localisation physique
Pierrefitte-sur-Seine
Description
Présentation du contenu
INTRODUCTION
Le versement 20000034 est issu du fonds d'archives du Touring Club de France, donné aux Archives nationales au début de 1984 ; ce fonds est librement communicable.

Ce versement est essentiellement composé des maquettes des tables d'orientation, c'est-à-dire des plans aux dimensions projetées, installées par le Comité de tourisme en montagne, l'un des comités techniques de l'association. L'établissement de tables d'orientation permet la mise en valeur de sites naturels ou urbains ; il naît d'un besoin qui s'affirme avec le développement du tourisme et la curiosité du touriste désireux d'identifier les points du panorama qu'il découvre.

Outre les maquettes, on peut trouver quelques documents annexes à la mise en place des tables d'orientation : tours d'horizon photographique, plans, cartes, photographie d'une maquette, croquis... Le classement antérieur de ces documents avec les maquettes a été maintenu. Ce versement couvre la période chronologique suivante : 1906-1957. Les maquettes sont classées dans l'ordre numérique des départements.

Ce versement est à mettre en parallèle avec le fonds d'archives papier du Touring Club qui conserve les dossiers d'installation de tables d'orientation correspondant à la majeure partie de ces maquettes (20000028 art. 51-62).

Quand, au début du XXème siècle, le Touring Club de France prend la décision d'installer des tables d'orientation dans des lieux réputés pour la beauté de leur panorama, ce type d'aménagement touristique était peu répandu en France ; seul, le sommet du Hohneck, dominant le col de la Schlucht dans les Vosges, avait une table d'orientation sous la forme d'une plaque de fonte. En revanche, la Suisse possédait des tables d'orientation, plaques circulaires de marbre ou de métal, zinc ou cuivre, sur lesquelles étaient gravés les noms des points remarquables de l'horizon.

En 1884, deux tables d'orientation avaient été installées par les Allemands au sommet du Donon, en Alsace ; en fonte, elles se présentent sous la forme de deux demi-cercles dont les flèches indiquent les directions.

Les premières tables installées par le Touring Club de France ont été celles du château de Nice, et de la Pointe de l'Esquillon (Alpes-Maritimes), en 1903. Après avoir réalisé le relevé du panorama, l'exécution sur métal a été étudiée. Au même moment, le Syndicat d'initiative d'Auvergne sollicitait l'exécution d'une table pour le sommet du Puy-de-Dôme, sous la forme d'une bande circulaire analogue à celle du Hohneck, reposant sur un mur en maçonnerie ; il proposait de la réaliser en lave émaillée d'Auvergne, son coût étant moindre par rapport à une table réalisée en cuivre. Les tables d'orientation de Nice et de la Pointe de l'Esquillon ont donc été effectuées en lave émaillée et présentées au public dans le vestibule du siège du Touring Club de France avant d'être exposés au Salon de l'Automobile et du Cycle. Ces premières réalisations ont été mises au point dans les ateliers de l'usine Seurat à Riom, dans le Puy-de-Dôme. La présentation des tables d'orientation dans les locaux du Touring Club de France avait pour but de recueillir des critiques pour améliorer ces premiers résultats avec l'ambition de réaliser d'autres tables dans des sites remarquables.

Les étapes de réalisation d'une table d'orientation sont les suivantes : étude du point de vue, établissement d'un tour d'horizon photographique pris au point exact où sera érigée la table, étude des financements (partenaires locaux et Touring Club), réalisation de la maquette, report de la maquette sur lave et enfin, construction du socle et mise en place de la table. Environ 168 tables d'orientation ont été mises en place par le Touring Club de France entre 1903 et les années 70. Les premières années, le Touring Club a financé entièrement leur établissement ; puis, il a apporté, outre son expérience technique, des subventions à des projets. Des dessinateurs ont apporté leur concours à la réalisation des maquettes, en particulier Etienne de Larminat dans les années 20, Henri Cameré et Jacques Michaud dans les années 30.

Outre l'établissement de tables d'orientation, le Comité de tourisme en montagne multipliait ses actions en direction des massifs montagneux : amélioration des hôtels de montagne, promotion du ski, création de refuges et chalets, création et signalisation de sentiers...

On se reportera au répertoire du versement 20000028 pour une présentation complète de l'histoire et des archives du Touring Club de France.

Sommaire
Art 1-249. Activités du Comité de tourisme en montagne : Installation de tables d’orientation : Maquettes, tours d’horizon photographique, cartes, plans, croquis, photographies, 1906-1957. A signaler : Cotes vacantes. Art 11, 59, 61, 65, 130, 138, 146, 162, 186, 225.

Mode de classement
Classement par département

Institution responsable de l'accès intellectuel
Archives nationales (France)
 

×